Enjeux et justification du projet Auzoux

Le projet de valorisation de la collection AUZOUX a pour but la restauration, la conservation et l’exposition des modèles.

Les spécimens manipulés et utilisés par les formateurs et les étudiants depuis plus d’un siècle se sont abimés, écaillés et parfois cassés au cours du temps. La restauration de ce papier est un art difficile qui nécessite une très grande expertise. L’objectif de cette restauration est de redonner à toutes les pièces de la collection leur couleur et leur aspect originel.

Pauline Morio et Caroline Marchal, deux restauratrices de renommée internationale spécialisées dans la restauration d’objets d’arts, d’objets scientifiques et d’arts graphiques et notamment intervenues dans la restauration du modèle anatomique de Cheval du musée Fragonard et du petit homme du MNHN ; sont chargées de redonner vie aux modèles de la collection AUZOUX.

La conservation et la sécurité des pièces de la collection sont un enjeu majeur. Les objectifs de cette conservation sont de mettre en place des modalités de préservation optimale comme des espaces de stockages adaptés. Un aménagement d’un espace au site des Batignolles est par ailleurs prévu.

Les pièces de la collection AUZOUX devraient pouvoir être valorisées et exposées une fois que celles-ci auront été restaurées, conservées et mises en sécurité. Plusieurs réflexions autour de la mise en valeur de la collection sont prévues :

  • expositions permanentes de certaines pièces sur les sites de l’ESPE
  • expositions semi-permanentes sur les sites de l’ESPE
  • expositions universitaires, de durées variables, en dehors de l’ESPE (à l’université Paris Sorbonne, Sorbonne Universités...)
  • prêts aux musées en dehors du monde universitaire.

Plus d'informations sur la collection Auzoux :

A+A-
Envoyer par mail Imprimer